Livraison offerte dès 45€ d'achat

À la découverte des thés Indiens

L’Inde est un terroir très riche où l’on trouve principalement quatre grandes régions productrices de thés. De nos jours, parmi les jardins les plus renommés nous trouvons les jardins de Margaret’s Hope, Namring, Okayti, Makaïbari, Risheehat, Junpana, Chamong ou encore Goomtee.

Les origines du thé

origines du thé indien par burstea

Le système, d’inspiration Britannique, fonctionne de manière précise. Les terres appartiennent à l’Etat. Les plantations sont données en bail aux planteurs (bail de 30 à 99 ans) et le bail peut se céder de génération en génération.


Depuis 1951, la loi Plantation Labour Act oblige les planteurs à fournir un logement avec eau courante aux employés. Les enfants doivent également pouvoir aller à la crèche et à l’école primaire. Enfin, un hôpital dispensaire doit être à proximité pour que les familles y aient accès. Les soins sont financés par l’employeur. Il faut savoir que 60 à 70% du chiffre d’affaires des plantations sont consacrés à ces aides. On trouve d’ailleurs beaucoup de villages autour des plantations... Du matériel est également fourni, comme par exemple du bois de chauffage, un parapluie, des bottes en caoutchouc ou des outils de jardin.

 

Les différents Darjeeling

thé darjeeling de la maison de thé burstea

 

Les premières plantations à voir le jour en 1852 sont les jardins de Tukvar, Steinhal et Alubari.


Avec une appellation protégée depuis 2011, le thé Darjeeling est décrit comme « cultivé, produit, fabriqué et transformé dans les jardins de thé des zones montagneuses de Darjeeling ». Il peut également être transformé dans une manufacture de la zone mais doit avoir l’arôme et le goût distinct du Darjeeling lors de son infusion. Ici, 87 jardins de thés s’étageant entre 600 à 2 500m d’altitude sont répertoriés.


Cette région du Nord de l’Inde offre 3 récoltes annuelles, issus en majorité de théiers chinois :
First Flush : Récolte de Printemps, végétal et floral, de Mi-Mars à Mi-Avril, peu oxydés et de couleur claire (type thé vert)
Second Flush : plus oxydés, récolte d’été de Mi-Mai à Mi-Juin, couleur cuir avec des notes épicées, boisées et chocolatées
Autumn Flush : récolte d’automne, peu astringent avec des notes très sucrées

Parmi ces récoltes, certains thés sont particulièrement recherchés, comme par exemple :
Darjeeling Moonlight : issu d’une récolte de Printemps, saveurs fruitées et florales
Darjeeling Muscatel : une récolte d’été aux notes fruitées et miellées, ce thé est très prisé et relativement rare puisqu’il réagit aux morsures du Jassid. Ses propres répulsifs mélangés avec les sécrétions de l’insecte permettent d’obtenir ce petit goût Muscatel. Seules 11 plantations dans la région de Darjeeling produisent du thé Muscatel.

Le saviez-vous ?

Le nom Darjeeling signifie « Pays du Tonnerre d’Indra »
Les différents grades de thés dépendent des tailles des feuilles.

 

Du thé dans le Tamil Nadu ?

thé des nilgiris de la maison de thé burstea

 

Les thés des montagnes Nilgiris sont situées dans le Tamil Nadu et sont sous l’influence des moussons du sud-ouest et du nord-est. Le climat tropical permet de récolter les feuilles de thé toute l'année. Les jardins sont situés entre 1 000 et 2 500m d’altitude et sont renommés en particulier pour leurs thés d’hiver très aromatiques.

Le saviez-vous ?

Le nom de "Nilgiris" signifie " les montagnes bleues". Ce nom vient de la fleur Kurinji qui éclot une fois tous les 12 ans et offre un merveilleux paysage bleu.

 

La naissance des thés du Sikkim

thé de sikkim de la maison de thé burstea et mittal teas 

Suite à l’exil du Dalaï-Lama en 1959, beaucoup de gens l’ont suivi et il a donc fallu adapter l’économie locale. Le jardin de thé Temi a donc été créé en 1973, s'étendant de 1 200 à 1 800m d’altitude.


Le terroir est similaire à celui du Darjeeling, bien qu’il y fasse plus froid. Les récoltes se font d’Avril à fin Octobre. Nous trouvons une structure charpentée, robuste, puissante mais également iodée (peut-être dû à de possibles fossiles marins).

 

Connaissez-vous les thés d’Assam ?

thé indien d'assam de la maison de thé burstea


L’Assam est la première région productrice de thé en Inde et elle produit à elle-seule autant de thés que le Sri Lanka et le Kenya réunis. Les plantations sont situées autour des rives du fleuve Brahmapoutre et les récoltes se font de Mars à Octobre.

La meilleure récolte est en général celle d’été, où l’on retrouve des notes boisées, épicées et miellées.

Le saviez-vous ?
Ce thé a été bu depuis des millénaires par des tribus (en version bouillon à l’ail).

 

Qui sont Anne-Frédérique et Mittal Teas, mes partenaires sourceurs ?


Anne-Frédérique a découvert le thé dès l’enfance, autour du tea-time de 17h avec ses grands-parents. Elle découvre dans un premier temps les thés parfumés, puis s’ouvre ensuite aux thés bruts.

sourceuse de thé Anne Frédérique Dayraud, qui travaille avec les maisons de thé burstea et mittal teas


A l’occasion d’une expatriation en Inde, elle rencontre M Mittal et sa maison de thé. Un premier coup de cœur pour le Sikkim, puis la découverte des thés d’Assam et de Darjeeling. Elle y restera trois ans. Quelques années après son retour, elle se formera avec M Mittal sur la base du système Indien.

Le monde du thé Indien varie en plusieurs points de la vision du thé française.


Quelques exemples :
1) les infusions à froid ne se font pas,
2) le thé y est souvent très fort en raison de la nourriture très épicée (le thé Chaï reste le thé le plus consommé par la population),
3) le thé orthodoxe reste cher pour la plupart des indiens,
4) l’eau propre peut-être assez problématique (c’est pourquoi elle est toujours bouillie)

La maison Mittal Teas est la première maison de thé à Delhi, fondée en 1954. De nos jours, M Mittal et sa fille Nikita représentent la quatrième génération à gérer l’entreprise. Fournisseur de grandes chaînes hôtelières et du gouvernement indien, les thés proposés par M Mittal sont choisis parmi les plus beaux jardins. Le contact et la proximité y sont faciles et le savoir-faire artisanal est largement reconnu.

mittal teas maison de thé en inde et partenaire de la maison de thé normande burstea


Ce qui a plu à Anne-Frédérique a d’abord été une sensation de perpétuel émerveillement. Mais également le côté très stimulant et le fait de devoir faire preuve d’une grande adaptabilité.

En 2010, la boutique du Musée de la Compagnie des Indes demande à Anne-Frédérique de devenir son fournisseur officiel sur l’Inde. C’est donc suite à ça que naîtra Sanskriti Collection.


Inspirée par l’art de vivre Indien, Sanskriti Collection est une entreprise d’importation de produits à l’exigence et l’expertise pointue. Anne-Frédérique devient donc, en 2020, la représentante et le point de contact en France de la maison Mittal Teas.


Son souhait pour les années à venir ? Etablir Sanskriti Collection en tant que référence des thés Indiens sur le marché français.

Laisser un commentaire